Aide en Maths à Grenoble

Véronique Perdu Professeur particulier en Maths à GrenobleBonjour à tous ! Voici l’interview de Véronique Perdu, professeur particulier très sympathique à Grenoble et environs.

Elle aide des élèves de tout niveau à partir du lycée : lycée, prépas, universités, étudiants en écoles d’ingénieurs, de commerce… Vous pouvez lire son interview ci-dessous, et si vous souhaitez la contacter, entrez en contact avec elle en cliquant directement ici.

Bonjour Véronique, pourrais-tu te présenter en quelques mots (nom, âge, ville, parcours, passions, exploits personnels 😉 … ) ?

Je m’appelle Véronique, j’ai 35 ans et je vis à Grenoble avec mon mari et mes jumeaux de 4 ans.

Mon parcours est un peu compliqué : après un bac C (ancêtre du bac « S option math ») en 1994, j’ai passé 3 ans en classe préparatoires au lycée Wallon de Valenciennes, puis j’ai intégré l’école Polytechnique en 1997. J’avais toujours dans un coin de la tête l’idée de devenir enseignante, mais j’ai quand même profité de ces 3 années pour voir diverses orientations (la recherche, les banques, assurances, …) Devant la multitude des options à la sortie de l’école, j’ai choisi un DEA d’économie, puis j’ai entamé une thèse sur le même thème, mais je me suis vite rendu compte que, d’une part, je n’avais pas envie de « chercher », mais plutôt d’enseigner. Et d’autre part, que la seule chose qui m’intéressait dans l’économie, c’était les maths. J’ai donc quitté l’économie pour passer une agrégation de mathématiques que j’ai obtenue en 2003. Je me suis alors retrouvée dans la grande famille de « l’éducation nationale » où je n’ai pas trouvé ma place.

J’avais déjà donné beaucoup de cours de mathématiques, et, face à une classe je ne retrouvais absolument pas le plaisir que j’avais eu à enseigner. J’étais frustrée de ne pas pouvoir m’occuper plus des élèves volontaires, terrorisée à l’idée de faire de la discipline à longueur de cours…

J’ai donc décidé de quitter l’éducation nationale pour me lancer en tant que professeur indépendant dès 2005.

Pourrais-tu présenter ton activité en quelques mots ?

Ca fait donc maintenant 6 ans que j’exerce cette activité sur Grenoble (et les alentours proches), et je ne m’en lasse pas.

Je travaille avec des élèves d’horizons variés, de la 3ème à la prépa Agreg, en passant par des prépas, BTS, IUT, adultes en reconversion professionnelle, …

Je ne peux pas décrire de séance type car je m’adapte vraiment aux besoins de chaque élève. Un point commun à tous mes cours malgré tout, est que c’est l’élève qui fait des maths, et pas moi ! Je lui propose les énoncés, le guide dans la recherche, la rédaction… mais je n’écris presque jamais rien. Sauf bien sûr, si on me demande d’éclaircir un point de cours, mais j’essaie d’être la plus brève possible, et je propose ensuite des exercices basiques qui permettront à l’élève de comprendre par lui-même.

Bref, quand un élève sort de mon cours, il a utilisé pas mal de papier et a mal à la main  😉

Quelles ressources scolaires utilises-tu (manuels de l’élève, tes propres ressources… ) ?

Là aussi, je m’adapte. J’ai pas mal de vieux livres de math accumulés tout au long de mon cursus personnel. J’utilise aussi internet pour récupérer des sujets d’examens et concours…

Y a-t-il des analogies originales que tu as l’habitude de faire quand tu enseignes ?

Pour les filles de 1ère ES qui ont du mal avec les pourcentage, je parle des soldes, elle voient immédiatement  ;-))

Comment ré-expliques-tu quelque chose que l’élève n’a pas compris ?

En général, je cherche à lui faire comprendre par un exercice assez simple. Ou sinon, j’essaie d’expliquer en démontrant le résultat à partir de notions connues de l’élèves.

As-tu ta façon de solliciter un élève qui n’écoute qu’à moitié, ou qui « te laisse faire » ?

Ça n’arrive pas, puisque ce n’est pas moi qui fait !

Leave A Response

* Denotes Required Field